lundi 22 mai 2017

SFO 2017 - 6 au 9 mai 2017, Paris

Cette première SFO sous la Direction de Messieurs Poupart et Le Bourhis fut une vraie réussite. Des clients et prospects très nombreux, du dynamisme, de la bonne humeur... Merci à vous tous.



mardi 14 mars 2017

Le laser femto au CHU de Nantes

Le CHU de Nantes  fait appel aux services d'HTM pour compléter sa plateforme réfractive. Le Presse Océan du 14 mars 2017 relate l'information avec une belle photo de l'équipe en action.

mardi 10 janvier 2017

Dakar 2017. Tous nos encouragements pour Jean Christophe MENARD

Jean Christophe Menard, motard à Saintes, a de nouveau pris le départ du Dakar avec les couleurs de nos cosmétiques HTM exclusive.
Nous partageons avec vous ses brèves quotidiennes qui nous permettent de nous évader en sa compagnie....

ETAPE 1: ASUNCION-RESISTENCIA: 454KM    Le 02/01/17

Depuis mon arrivée le 28/12 à Asuncion, tout s’est enchaîné rapidement.
La moto récupérée, la mécanique révisée, les essais, les réglages, les vérifs techniques et administratives le 31 et la présentation des engagés le 1er; podium de départ au cœur de la ville.
Il fait chaud et c’est très humide.
1ère étape aujourd’hui avec une spéciale très courte; la mise en jambes chronométrée de 39km sur les 454km du jour à parcourir. Prudence selon l’organisation et c’est vrai car le parcours est technique avec des pistes trialisantes. Il a plu et donc ça glisse.
Beaucoup de monde au départ, des traversées de villages sur le parcours et plusieurs zones de vitesse limitée à 50. Une spéciale où il fallait faire attention au terrain et à son compteur.
Les temps sont assez serrés car peu de distance pour faire de vraies différences mais une étape qui permet de se remettre dans les conditions exigeantes du Rallye.
A l’arrivée révision générale de la machine, briefing , road book et repos.
Je vous dis à demain.
JC Classement provisoire: 111

ETAPE 2: LE 03/01/17: 803 KM   RESISTENCIA – SAN MIGUEL DE TUCUMAN

Lever ce matin à 4h pour un départ du bivouac à 5h.
450km de liaison à parcourir avant d’arriver à la spéciale.
Pas un arrêt, le plein m’emmène jusqu’à la spéciale!
Il est un peu plus de 10h et déjà il fait très chaud, c’est étouffant.
La spéciale est variée: une piste très large au début mais un terrain cassant, des ornières , de la boue (il a beaucoup plu, pas top pour la tenue des pneus désert), puis du fesh-fesh et de la poussière.
Un peu de navigation et une grande partie rapide où là on peut rouler.
275km de spéciale avec un ravitaillement essence au CP2.
15mn de neutralisation de course pour ravitailler: impossible à faire dans les temps avec tous les pilotes qui sont là et attendent leur tour.
Le classement de la veille m’a mis dans les quads au départ ce matin et là je peux en laisser quelques uns. Il reste 120 km pour terminer la spéciale, j’ai encore du carburant alors je décide de ravitailler en eau seulement et je repars. Quelques kms plus loin je suis dans la poussière du quad de Sonik, je n’y vois rien et je prends une ornière! C’est la chute assurée.
A l’arrivée je suis bon pour l’infirmerie (strapping de la main et du poignet) et un peu plus de mécanique que prévu: protège-main à réparer, câble du compteur à refaire… et changement des 2 pneus.
Le rythme du rallye est lancé.
A demain JC
Classement général provisoire: 93

ETAPE 3: SAN MIGUEL DE TUCUMAN- SAN SALVADOR DE JUJUY LE 04/01/17

Retour rapide sur l’étape 3 après 3 jours passés sans réseau, en fait depuis l’entrée en Bolivie.
Début des conditions climatiques difficiles: on est passé de la grosse chaleur à la pluie, la grêle et la neige!
Variation de température de 50° par rapport à la veille.
J’ai trouvé la spéciale longue; du hors piste au début, une navigation délicate et technique, un ravitaillement en carburant long, la neutralisation entre les 2 spéciales pour passer les 5000m longue, la piste qui est devenue une vraie patinoire …
J’ai roulé prudent, à mon rythme sans chute.
Points +: la moto va bien et je ne souffre pas trop de l’altitude.
Révision générale à l’arrivée, réglages, changement des pneus et repos pour quelques heures.
Classement Étape 3: 81
Classement général provisoire: 85

ETAPE 4: LE 05/01/17- 521KM  SAN SALVADOR DE JUJUY - TUPIZA

Un départ ce matin retardé.
Le bivouac est à 4000m, on est dans le brouillard, il pleut et on n’y voit rien!
Des franchissements de dunes après le WP1 et une chute qui m’a fait perdre beaucoup de temps mais surtout qui m’a donné un bon coup de chaud!
Le pot d’échappement et le réservoir arrière sont explosés par la voiture qui ne m’a pas vu et qui vient de rouler sur l’arrière de la moto.
Alors j’ai sanglé le pot, réparé tout ce que je pouvais pour repartir et j’ai fini par arriver au bivouac tard, fatigué mais avec beaucoup de chance.
Grosse mécanique le soir: changement du réservoir arrière, les pneus …
Classement Etape 4: 91 Classement général provisoire: 89

ETAPE 5: LE 06/01/17- 692KM  TUPIZA- ORURO

447KM de spéciale prévus mais le temps est épouvantable, il pleut il pleut, les rios débordent… la 2ème partie de spéciale est annulée, le terrain est impraticable.
Je suis arrivé au bivouac congelé, 300km sous la pluie, dans les nuages…
Le bivouac à 3500m c’est de la boue, impossible d’y mettre la tente.
Alors c’est l’entraide pour dormir, merci au camion qui m’a accueilli!
Un rallye plein d’inattendus avec une météo qui complique un peu les choses mais qui n’enlève rien à la passion des boliviens. On verra demain.
Classement Étape 5: 80  /  Classement général provisoire: 86

ETAPE 6: LE 07/01/2017:ORURO-LA PAZ  LE 08/01/17 - Journée de repos à La Paz

Étape annulée en raison des conditions météo.
Départ de Oruro au milieu d’une foule impressionnante qui nous attend
depuis des heures. On passe par un podium dans la ville avant de regagner
La Paz en convoi par la route.
300km finalement au lieu des 786km prévus initialement.

LE 08/01/17 - Journée de repos à La Paz

Repos oui parce que pas de km mais une grosse journée de mécanique:
j’ai tout vérifié, nettoyé, trié, organisé pour l’étape à suivre et la 2ème semaine.

ETAPE 7: LE 09/01/17: La Paz – Uyuni 801km

Départ du bivouac à 4h ce matin pour 400km de liaison avant d’entamer la spéciale.
Le parcours initial a été modifié suite aux conditions météo qui sont catastrophiques.
Beaucoup de navigation sur la spéciale avec un point important à trouver au km 119. Un terrain de sable principalement avec de l’herbe à chameaux enfin ici c’est les lamas et mieux vaut les éviter. J’ai plutôt bien roulé et sans me perdre.
240km encore de liaison après la spéciale et c’est Uyuni.
Étape marathon pour tous les pilotes ce soir donc sans assistance pour tout le monde.
C’est une étape où il faut arriver sans trop de dégâts parce que la mécanique est très limitée (sauf à être pro et avoir un « porteur d’eau »).
Un camion atelier est là pour prêter des outils. Pas de pièces disponibles, uniquement celles que l’on a pu emmener. Les pneus ont été marqués au départ et pas question de les changer. Pas de malle. Pas d’affaires. Les motos sont mises en parc fermé et on n’y touche plus.
On se retrouve ensuite tous dans le dortoir de la caserne pour une courte nuit.
Repos, l’étape à suivre va être difficile.
A demain. JC.
Classement Étape 7: 66    /  Classement général provisoire: 84


ETAPE 8: LE 10/01/2017: UYUNI – SALTA - 992KM

1 départ ce matin à 4h pour une étape complètement modifiée. Suite aux fortes pluies le parcours prévu n’est pas tenable.
2 spéciales annoncées avec une neutralisation importante de 176 km entre les 2 pour passer de la Bolivie à l’Argentine.
Dès le départ on est dans le brouillard et il pleut. J’ai mis du temps à être dedans, la spéciale est technique, je n’y vois rien et j’ai froid.
La 2ème spéciale ne sera pas mieux pour moi, l’eau a maintenant tout recouvert, il grêle, je ne sais pas où je roule …
Je termine cette spéciale tard et il reste encore 350km de liaison avant d’arriver à Salta.
150 KM plus loin, je suis dévié sur Tilcara. La route pour Salta est coupée suite à un effondrement de terrain. Pour tout contourner c’est 200km en +.
Être à Salta à l’heure pour le départ de l’étape suivante, c’est impossible.
En fait personne ne peut regagner le bivouac dans les temps.
L’étape du lendemain est annulée.
Je retrouve 3 autres pilotes (je ne sais pas où sont les autres) et on décide de rester ensemble et se reposer quelques heures à Tilcara avant de regagner Salta.

ETAPE 9: LE 11/01/17: SALTA – CHILECHITO: ANNULEE

Salta on y arrive à midi aujourd’hui, on a mis 7h depuis Tilcara.
C’est de la piste défoncée.
Je viens de donner mon carton de pointage de la veille au bivouac qui est désert.
Maintenant direction Chilecito: 700km de pistes, si tout va bien dans 10-11h j’y serais.
Je croise les doigts pour trouver ma malle en arrivant car j’imagine même pas un départ
demain sans réviser la moto.
Depuis 3 jours on a rien, un peu seul et on enchaine les km.
Alors Dakar ou Koh Lanta? La suite demain.
Classement Etape 8: 78 /    Classement général provisoire: 81
Moyennes /les 2 derniers jours: 1000kms/jour – 18h/moto/jour

ETAPE 10: LE 12/01/2017: CHILECITO – SAN JUAN 751KM

Chilecito j’y suis arrivé à 23h, 1200km depuis Tilcara. Le camion qui transporte ma malle n’est pas là!
Alors j’ai inversé le programme: d’abord se reposer (j’ai dormi dans un bus!), la mécanique plus tard.
A 3h le camion arrive et c’est la course contre la montre qui continue: j’ai changé le kit chaine, les pneus, …
A 5h je suis prêt pour l’étape du jour. Je quitte le bivouac à mon heure de pointage. Ouf!
440km de secteur chronométré sur les 750 à faire c’est long, je suis fatigué mais le terrain est pour moi.
Il y a beaucoup de navigation, des points de passage à attraper un peu partout, j’ai tout enchainé sans difficulté et sans jamais me perdre.
Une belle étape, sûrement la meilleure et la plus belle aussi pour moi depuis le début du rallye.
Classement étape 10: 52    /    Classement général provisoire: 68
 







ETAPE 11: LE 13/01/17: SAN JUAN – RIO CUARTO: 759KM


A l’arrivée à San Juan, c’est le choc thermique. On est au cœur de l’Argentine et il fait très chaud.
Impossible de dormir c’est étouffant, et pour la 1ère fois ça me gêne beaucoup.
C’est très fatigué que je suis parti ce matin. J’ai du mal à rouler et le terrain c’est l’enfer.
Une 1ère partie très physique dans le sable avec des bosses. Il faut avoir un rythme élevé dans
les bosses pour bien les passer, moins se casser le dos et les bras et je ne l’ai pas.
Les 60km de fesh-fesh sont interminables, la moto s’enfonce dans cette farine de sable. C’est usant.
J’ai fait la 1ère partie de spéciale péniblement en luttant contre tout mais je suis tombé de fatigue
dans la neutralisation!
Je suis arrivé tard forcément mais arrivé et vidé comme jamais. La pire journée pour moi depuis le début.
Au-delà de ça, je suis toujours dans le rallye et je me dis que j’ai une chance exceptionnelle d’être là. Tout ça c’est grâce à vous. Merci. Merci
Buenos Aires se rapproche. Je vous dis à demain pour … la dernière étape.
JC
Classement étape 11: 94  /   Classement général provisoire: 72

ETAPE 12: LE 14/01/17: RIO CUARTO – BUENOS AIRES: 786KM

Une petite spéciale de 70km et 700 km de liaison pour rejoindre Buenos Aires et être sur le podium.
Objectif atteint, non sans mal mais tellement de satisfaction à être là aujourd’hui.
Des moments difficiles oui bien sûr mais avec le recul on ne retient que le bon.
Alors des moments exceptionnels et inoubliables c’est sûr et grâce à vous.
Merci pour toute la confiance, le suivi et le soutien apportés au quotidien.
Je vous dis à très bientôt en France.
JC

Classement étape 12: 77
Classement général provisoire: 72
Classement général Marathon: 19/39 à l’arrivée

vendredi 21 octobre 2016

Départ en retraite de Jean Paul CAUMON, PDG



Chers clients et amis,
C'est avec beaucoup d'émotion que je communique mon départ de Medicare-HTM, comme vous pouvez vous en douter, cette décision a nécessité une longue réflexion tant sur le plan professionnel que personnel.
Les 22 années ont été pour moi, une merveilleuse aventure pleine de défis, de belles réalisations et surtout de précieux moments partagés avec des personnes de grande qualité.
Je fais référence à l'équipe administrative, commerciale et technique de Medicare-HTM et pense à vous, complices et partenaires avec qui j'ai échangé, innové, expérimenté et bâti.
Ce fut pour moi, un honneur et grand plaisir de travailler avec vous.
Extrêmement fier du chemin parcouru, société incontournable sur le marché de la chirurgie réfractive, je remercie Stéphane Le Bourhis et Benoit Poupart, personnes de tempérament, toutes indiquées pour assurer une transition harmonieuse, un développement national et international   par leurs connaissances professionnelles et humaines.
Jean Paul CAUMON, nouveau retraité

jeudi 2 juin 2016

SFO 2016

Comme tous les ans, c'est avec plaisir que nous partageons avec vous notre souvenir de SFO.

mercredi 14 octobre 2015

Le centre laser HTM d'Olivet vu par une journaliste de la République du Centre

La correction visuelle au laser vue par une journaliste de la République du Centre...
Elle nous a interrogé ainsi que notre concurrent de la Clinique de l'Archette.
Un article qui reste intéressant malgré le mélange des informations entre notre centre et la clinique concurrente qui peut être un peu déstabilisant.
http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/orleans-metropole/olivet/2015/10/08/olivet-specialise-dans-la-chirurgie-au-laser-des-yeux_11616021.html

mardi 19 mai 2015

SFO 2015 - du 9 au 12 mai, Palais des congrès de Paris

Cette année à la SFO (Société Française d'Ophtalmologie) nous avons déployé de belles couleurs vives. Nous remercions tous nos clients et prospects qui sont venus nous rendre visite et faire de ces 4 jours un moment toujours aussi enrichissant.